• Un article spécial voitures pour 2 de mes loulous qui ne parlent que de ça à longueur de journée.

    Je mets en place une série d'ateliers sur ce thème:

    1. les sigles automobiles

    Atelier "voitures"Atelier "voitures"L'idée est simple:

    associer le sigle à la marque correspondante.

    yes pour télécharger c'est par ici... cool

    Télécharger « sigles auto.pdf »

     

     

     

    2. les plaques d'immatriculation

    Plusieurs utilisations de cet atelier: utiliser les numéros des plaques pour raisonner sur les nombres en les rangeant dans l'ordre croissant.

    Ou associer le haut et le bas d'une plaque pour la reconstituer. (dans le même temps on travaille les régions de France en plaçant une petite voiture sur une carte pour situer la région indiquée par la plaque).

    Atelier "voitures"Atelier "voitures"Atelier "voitures"

     

     

     

     

     

    yes Pour télécharger c'est par ici... cool

    Télécharger « plaques d'immatriculation.pdf »

     

     

     

     

    3. le jeu des routes

    Je suis partie en vacances, j'essaie de finir au plus vite...c'est en cours sarcastic...

    Et d'autres à venir j'espère...

    Pin It

    votre commentaire
  • Les pistes pour les projets d'écriture sont multiples. Mais depuis quelques années, il y a un projet qui me tient à cœur et que j'aime particulièrement exploiter.

    Le journal.

    Qu'il soit journal de classe ou journal d'école, ce support est extrêmement intéressant. Il offre la possibilité de traiter de nombreux sujets et surtout il est motivant pour les élèves qui, soyons honnête, adooorent parler d'eux et de ce qu'ils ont fait.

    J'ai utilisé le journal de classe au sein du dispositif (alors oui du coup, on ne peut plus parler de journal de classe!). Nous avions appelé ce journal "L'info d'ULIS...les élèves d'ULIS vous informent". Les différents journaux rédigés dans l'année étaient consignés dans un cahier, sorte de cahier de vie du dispositif mais aussi de l'école, puisque chaque élève du dispositif intervenait également pour parler d'un projet ou d'une activité faite en classe d'inclusion. Ce journal était distribué aux autres classes une fois rédigé (environ 1 par période).

    Pour faire de mes élèves de véritables rédacteurs en chef, j'ai utilisé un logiciel très simple qui s'appelle FAIS TON JOURNAL.

    Très facile d'utilisation, il propose plusieurs trames, le choix du nombre de pages, le choix du type d'article (reportage, interview, sciences, environnement, métier, en bref...). La prise en main est rapide, même pour des novices.

    Voici quelques captures d'écran de l'interface du logiciel:

    Un journal à l'écoleUn journal à l'écoleUn journal à l'école

     

     

     

     

     

     

     

    Cette année, le projet d'écriture évolue pour prendre une autre forme.

    Un journal à l'école

     

    Nous allons proposer aux élèves des différentes classes de l'école de participer à des ateliers d'écriture, mis en place au sein du dispositif, chaque vendredi après-midi.

    Ces inclusions inversées permettront à tous les élèves qui le souhaitent de participer à la rédaction d'un journal qui sera donc un journal d'école.

    Une fiche d'inscription sera affichée chaque début de période. Les élèves pourront s'inscrire à chaque atelier par groupe de 5. Il devront écrire le thème de l'article qu'ils souhaitent rédiger (contrainte pour la collègue: me fournir les photos que les élèves souhaitent utiliser pour leur article...si celui-ci parle d'une sortie ou d'une activité faites avec leur classe ; pour les autres photos, nous effectuerons des recherches sur internet si besoin)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Petit atelier tout simple pour travailler la lecture de phrases et le vocabulaire des fruits.

    Des phrases devinettes à scotcher sur un crayon de papier et  l'image du fruit correspondant à enfiler sur le haut du crayon.

    Brochettes de fruits

     yes Pour télécharger c'est par ici ...cool

     

    Télécharger « Brochette de fruits.pdf »

     

    D'autres brochettes sont en préparation ... peut-être même des brochettes salées!

    Pin It

    votre commentaire
  • Au moment de faire les emplois du temps, la question des inclusions se pose, mais également la question des accompagnements par l'AESH ou des moments de co-intervention ou de co-enseignement.

    A la fin de l'année, au moment des répartitions faites en équipe, j'annonce quelles inclusions j'envisage pour quel élève (je connais déjà une grande partie de mon groupe...). Les collègues concernés sont donc consultés pour établir des projets d'inclusion cohérents. Quel élève profiterait de quels apprentissages, quels élèves auraient besoin d'un accompagnement humain etc.

    J'ai la chance d'avoir une équipe très à l'écoute et qui se montre très arrangeante pour les emplois du temps. Les enseignants du cycle 2 harmonisent leurs créneaux de manière à faciliter les inclusions mais aussi les décloisonnements et les co-intervention.

    Je peux donc très vite établir un premier jet d'emploi du temps pour le dispositif. Il sera bien sur modifié et ajusté régulièrement (ne serait-ce que parce que les créneaux des interventions en EPS n'ont pas été fixés).

    Voilà en gros ce que ça donne pour l'instant:

    Les différentes formes d'interventionOn peut y trouver quatre formes de prises en charge:

    - avec le groupe au complet,  parce que ça m'arrive de les garder tous pour travailler sur des projets (ou en arts visuels parce que c'est un domaine que j'aime explorer avec eux)

    - avec un petit groupe de quelques enfants seulement du dispositif  (les autres pendant ce temps-là sont en inclusion). Le groupe est donc variable avec des arrivées et des sorties à divers moments de la journée.

    - les temps de co- intervention: je prends les enfants qui sont encore avec moi dans le dispositif (ceux qui sont en inclusion y restent bien évidemment) et avec ces élèves je rejoins la classe d'une de mes collègues.  Nous sommes deux pour animer une séance. L'année dernière ça a pris la forme d'un projet autour des jeux de société mais également les séances de chant chorale et de jeux rythmiques. Pour l'année à venir, certaines séances d'EMC sont prévues en co-intervention.

    - les temps de co-enseignement (ce qui figurent les lundis et jeudis sur mon emploi du temps en jaune). La plupart de mes élèves est en inclusion sur ce créneau (merci aux collègues d'avoir accepter d'uniformiser ces 2 créneaux!) Mon AESH accompagne 2 loulous en CE1. Durant ces séances je vais prendre la moitié du groupe de CP CE1 de ma collègue,  elle prendra l'autre moitié du groupe. Ces séances nous permette de dédoubler une classe (en y ajoutant 4 élèves du dispositif) et de pouvoir travailler sur des ateliers de 7 élèves environ et ainsi de pouvoir favoriser la parole, la manipulation et l'expérimentation. Je ne mets en place ce type de prise en charge que si les enfants qui m'accompagnent ont leur place dans cette classe et qu'elle correspond à leur niveau.

    Les différentes formes d'intervention

    Il m'arrive également de prendre certains élèves des classes de mes collègues au sein du dispositif.(ce que certains nomment des inclusions inversées) Nous sommes très prudents avec cette forme de prise en charge car les parents ne sont pas prêts à entendre que leur enfant est venu travailler "en ulis". L'idée est souvent de mettre en place des ateliers d'écriture avec quelques élèves du dispositif et quelques élèves d'une autre classe (le travail sur le journal de l'école sera la forme retenue pour l'année prochaine.) Ainsi tous les élèves pourront participer à ce journal à divers moments de l'année (en fonction des sorties, des événements, des activités mises en place).

    Dans le cadre des ateliers d'écriture, les élèves des autres classes pourront s'inscrire sur la feuille que vous voyez à gauche. Par groupe de 5, ils me propose un thème pour leur article et ils viennent le rédiger au sein du dispositif, tous les vendredis en début d'après-midi.

    2 élèves de CM1-CM2 tiendront le rôle de rédacteur en chef chaque semaine.

     

     

    Je ne suis pas une enseignante de RASED, pas question donc pour moi de fonctionner exclusivement de la sorte en sortant pour quelques séances les élèves de leur classe. je ne suis pas non plus PDMQDC, ni l'AVS qui serait là pour accompagner un élève dans une autre classe. Proposer diverses prises en charge permet de s'adapter aux besoins des élèves mais également de favoriser des inclusions plus "accompagnées". Le travail en équipe joue un rôle essentiel et je mesure la chance que j'ai d'avoir une équipe aussi investie que la mienne....

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai fait le choix d'avoir très peu d'affichages dans ma classe. les élèves ne s'appuyaient que très rarement dessus et certains perturbaient le regard plus qu'ils ne servaient de référents.

    J'ai néanmoins conservés les indispensables (ceux vraiment utilisés par les élèves): la bande numérique et l'alphabet.

    Pour la bande numérique j'ai réalisé un affichage par famille, reprenant les décompositions, les représentations dizaines/unités et l'écriture en lettres.

    Bande numérique des familles de nombresBande numérique des familles de nombres

     

     

     

     

     

     

     

    Si seulement nous pouvions faire comme nous amis belges et ne plus dire soixante-dix, quatre-vingt et quatre-vingt-dix!!

    J'ai choisi de "décrocher" une dizaine (que j'ai placé sous le mot DIX) dans 70 et 90. Ainsi j'espère leur faire comprendre que 70 = 60 + 10 et 90 = 80 + 10

    yes  pour télécharger c'est par ici... cool 

    Télécharger « Bande numérique famille des nombres.pdf »

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires