• Les villages de réussite

    Alors voilà, dans un groupe classe aussi hétérogène que dans une ULIS, il faut repenser son évaluation. Chaque élève progresse à son rythme et les réussites de chacun sont différentes.

    J'ai, comme beaucoup de collègues, mis en place un cahier de progrès. Voila sous quelle forme il se présente:

    A chaque période j'établis, pour chaque élève, les compétences que nous aborderons ensemble. Je présente ces compétences sous la forme d'un village. Chaque maison représente un domaine (français, maths, QLM et géométrie) et chaque fenêtre une compétence.

    Vous trouverez aussi des villages de ce type chez Zedra. Chez elle il y a de jolis chemins pour aller d'une maison à l'autre! Elle a choisi de faire un village par domaine.Elle y range les compétences par ordre croissant de difficulté (les fondations représentants les bases à acquérir avant de monter dans les étages).

    Allez jeter un œil sur son blog, c'est une mine pour la prise en charge des élèves en difficulté!

    Les arbres et les nuages représentent les compétences transversales. Les villages de réussite

    Les villages de réussite

    Dans le cahier (gardé tout au long de la scolarité en ULIS), je colle un village de réussite par période. Au début de la période, les élèves découvrent ce qu'ils vont apprendre et lorsque la compétence a été vu, ils peuvent demander à se faire évaluer et on colorie la fenêtre ensemble si la compétence est acquise.(il est possible de ne colorier qu'une partie de la compétence et d'y revenir plus tard)

    Les évaluations sont donc individuelles et progressives. J'ai libéré 2 créneaux par semaine pour les faire. Chaque élève choisi la ou les compétences qu'il souhaite valider et on définie ensemble les critères de réussite avant de commencer. L'évaluation ne se fait pas nécessairement sous forme écrite. Beaucoup de mes élèves ont des difficultés au moment du passage à l'écrit et le côté très "scolaire" d'une évaluation papier peut les bloquer et ainsi ne pas révéler la totalité de leur potentiel. C'est pourquoi, la manipulation est privilégiée (ardoise, étiquettes, matériel de manipulation divers...).

    Je vous expliquerai bientôt comment je m'organise dans la classe pour avoir la possibilité de prendre les élèves en relation duelle.Pour le savoir, je vous invite à découvrir mon fonctionnement en centres d'autonomie, grâce à notre roue des centres d'autonomie

    yes Pour télécharger le village de réussites c'est par ici... cool   Vous le verrez vite, l'ordi et moi on n'est pas copain (je préfère de loin mon crayon, ma gomme et mes pinceaux!), alors je m'excuse par avance pour les puristes qui se demanderont bien pour quoi j'ai fait ça comme ça!

    Télécharger « Village version word.docx »

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril à 13:24
    Florence
    J'aime cette idée de maison. AESH co en ULIS TFC je ne me charge pas de cette partie là mais vous m'inspirez beaucoup.
    2
    Yvanna
    Mardi 26 Juin à 23:15

    Bonjour

    Vous faites un travail remarquable ! merci et bravo pour toutes ces idées.

    J'ai une petite question d'ordre organisationnelle : comment l'élève sait il le travail à prendre dans les centres en fonction de la compétence à travailler ??

    MERCI

      • Mercredi 27 Juin à 14:00

        Merci pour votre commentaire....!

        Au début de chaque période de nouvelles compétences sont définies pour chaque enfant. Les nouveaux ateliers sont donc places dans les divers centres. Vois avez raison les ateliers de l'élève A côtoient ceux de l'élève B. Lors des activités autonomes ils ont parfaitement le droit de choisir tous ces ateliers (dans un niveau correspondant au leur évidemment. Mais lors des séances dirigées je présente toujours aux élèves les nouveaux ateliers qui permettent de travaille "leurs" compétences. Ainsi chacun sait que ces ateliers pourront être utilisés pour s'entraîner afin de faire valider la compétence associée.  J'ai parfois besoin (ou mon AVS) de suggérer a un élève de prendre tel ou tel atelier mais dans l'ensemble ils ont bien compris. C'est bien sûr plus difficile avec les plus jeunes et donc les moins autonomes. C'est un apprentissage qui chez certains peut prendre plusieurs mois ...voire toute la première année dans le dispositif. 

        J'espère avoir répondu à votre question....

        A bientot

    3
    Claire
    Jeudi 9 Août à 19:02

    Bonjour,

    J'aime beaucoup cette pratique qui permet de détailler aux élèves ce qu'ils vont apprendre. Mais comment faire pour ceux qui sont en inclusion? Tu ne fais je suppose que ce qu'ils travaillent avec toi?

    Et en première période tu ne leurs présentes que quand tu as évalué leurs besoins je présume?

    4
    Jeudi 9 Août à 19:38

    Pour les temps en inclusion je demande à mes collègues de me lister les compétences qu'ils vont travailler à chaque période. Et 2 ou 3 fois par  période je passe voir mes collègues avec mes cahiers sous le bras et on colorie ce qui a été ou non validé. Et pour la première période j'attends les 2 premières semaines avant de construire les villages oui.

    Sur le porche des maison ou sur le toit je note le niveau des compétences en précisant si c'est travaillé en inclu ou en ulis

    J'espère avoir répondu à tes questions.... 

    Merci d'être passée par ici! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :