• Le jeu des 3 figures

    Depuis de nombreuses années, je travaille en étroite collaboration avec le SESSAD (service d'éducation spécialisée et de soin à domicile).

    Cette année, 2 éducatrices et une psychologue m'ont proposé un partenariat que je n'ai pas pu refuser tant le projet m'a conquis!

    Elles suivent cette année une formation sur le Jeu des 3 figures et elles avaient besoin d'un "terrain de stage" pour mettre en place les séances. Ce sont donc les élèves de mon dispositif qui bénéficieront de ces séances tout au long de l'année (à raison d'une séance de 45 minutes par semaine)

    J'aurai de mon côté une place de choix, puisque je vais pouvoir les observer à loisir...!

    Mais qu'est ce que le Jeu des 3 figures?

    Le jeu des 3 figures

    Ce jeu a été proposé par Serge Tisseron en 2007 suite à un constat fait autour de la surconsommation télévisuelle et autour de l'augmentation de la violence en milieu scolaire. D'abord expérimenté dans les écoles maternelle, le dispositif a été étendu à l'élémentaire. Une adaptation voit aujourd'hui le jour au collège.

    "La surconsommation d'images a pour effet d'entraver le développement de l'empathie chez les enfants. Le Jeux des 3 figures vise à développer cette capacité pour créer un climat scolaire ou institutionnel serein."

    Dans ce dispositif très codifié, les enfants sont amenés à parler des images qu'ils voient sur tous les supports d'écran qu'ils rencontrent. A partir d'une scène vue sur les écrans et qu'ils auront choisie ensemble, les enfants vont construire leur propre histoire. On permet ainsi à l'enfant d'acquérir un recul face aux images vues. Les images peuvent être issues de l'actualité, de films, de supports numériques.

    De nombreux objectifs liés à l'école sont travaillés durant ces séances (vivre ensemble, langage, imagination etc). Mais ce projet permet également un travail sur l'expression des émotions, sur la dangerosité des images, sur l'imitation (et donc la mise à distance face au réel), sur les stéréotypes et sur l'empathie (en encourageant les enfants à résoudre les conflits de manière non-violente).

    Le Jeu des 3 figures se déroule en enseignement ordinaire, avec une demi-classe ou en enseignement spécialisé, avec un groupe d'environ 8 enfants.

    Le déroulement très codifié d'une séance:

     - Rituel d'entrée

    - Temps 1: Rappeler que l'on joue comme au théâtre, sans jamais se faire mal, pour de faux.

    - Temps 2: Faire verbaliser les enfants sur les images qu'ils ont vues, à la télévision, au cinéma etc

    - Temps 3: Ne garder de l'histoire que l'ossature (une action et les protagonistes) "Ce serait donc l'histoire de..." Puis construire ensemble une petite histoire à partir de cette situation. Définir précisément les actions à accomplir, les émotions ressenties par les personnages, les paroles à prononcer.

    - Temps 4: Jouer l'histoire. Tous les enfants volontaires devront obligatoirement jouer tous les rôles. (on ne force ni même n'invite aucun enfant à participer) On retrouve souvent des scénarii avec un agresseur, une victime et un tiers (témoin, sauveteur, ou redresseur de torts).

    - Temps 5: Mettre fin à la séance en applaudissant. Ne pas formuler de commentaire.

    - Rituel de fin

    "Ce travail qui nécessite une mise en scène "comme au théâtre" n'est cependant pas du théâtre dans la mesure où il ne s'agit pas de chercher à interpréter une œuvre littéraire, en donnant vie à un texte. Il s'agit plutôt de vivre une expérience collective qui permettra de réintroduire de la flexibilités dans les relations par une élaboration symbolique et la confrontation à différents rôles."

    L'approche est centrée sur le groupe.

    Pour plus d'information concernant cette activité je vous invite à vous rendre à l'adresse www.3figures.org

    J'ai hâte de commencer cette expérience qui m'enthousiasme grandement!

    Je viendrai par ici vous faire part de mes observations et de mes ressentis au fil des séances... cool

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lau
    Samedi 20 Octobre à 07:48
    Juste une précision:le groupe pris en charge est plus proche de 12 élèves que de 8.Ce nombre correspondant à l’effectif d’une demi-classe.Ici,nous sommes sur le cas particulier d’un dispositif Ulis école.
      • Samedi 20 Octobre à 08:37

        Oui c'est bien ce que j'ai écrit.... une demi classe en ordinaire et environ 8 en enseignement spécialisé. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :