• C'est une question qui prend tout son sens lorsque l'on est en ULIS. En effet, les élèves ont tous un niveau différent qui peut varier de la maternelle au cm2. Les rythmes d'apprentissages sont également très variables d'un loulou à l'autre ou d'une période à l'autre.

    C'est pourquoi il est difficile de prévoir ce que l'on va faire et surtout quand on va aborder telle ou telle notion avec tel ou tel gamin.

    Les programmations des collègues sont bien sûr indispensables pour les compétences travaillées en inclusion mais pour le reste?

    Il n'y a pas de recette miracle ou de fonctionnement parfait. Pour l'instant je fonctionne sous forme de progressions plutôt que sous forme de programmations, mais je reviendrai peut-être sur ce choix un jour...qui sait...?

    J'organise les choses sur 2 axes distincts:

    - les progressions générales qui me permettent de situer les apprentissages sur une sorte de fil conducteur progressif. Elles sont fixes dans le temps et je ne m'amuse pas à les refaire toutes les deux minutes! Je les complète ou je les modifie chaque année.

    - les programmations individuelles que j’établis par période et pour chaque enfant (voir mon article sur les villages de réussite)

    Si les progressions vous intéressent, voici la liste de celles que j'ai déjà créé, j'espère vous en proposer d'autres cet été...

    Lorsque j'ai créé ces progressions, je me suis inspirée du travail de nombreux collègues et d'ouvrages comme "faire de la grammaire au cp" ou "CLEO". Pour les progressions en lecture, je vous invite à visiter le superbe site de https://www.fichesdeprep.fr/outils/outils-pour-pr%C3%A9parer/progressions/ . Merci à elle pour cette présentation qui m'a permis d'élaborer à mon tour des progressions en étude de la langue et en mathématiques que vous trouverez ci-dessous.

     

    Progressions ou programmations?

     

    FRANCAIS: étude de la langue

    Télécharger « français - ORL - conjugaison.pdf »

    Télécharger « français - ORL - grammaire et fonctionnement de la langue.pdf »

    Télécharger « français - ORL - le verbe.pdf »

    Télécharger « français - ORL - l'ordre alphabétique.pdf »

    Télécharger « français - ORL - vocabulaire et lexique.pdf »

    MATHEMATIQUES

    Télécharger « mathématiques - consruction du nombre centaine, dizaine, unité.pdf »

    Télécharger « mathématiques - espace et géométrie.pdf »

    Télécharger « mathématiques - grandeurs et mesures.pdf »

    Et le modèle vierge pour construire les vôtres....

    Télécharger « Modèle vierge.docx »

     

     

    Pin It

    10 commentaires
  • L'enseignement spécialisé c'est formidable! Mais il faut être prêt à rédiger beaucoup, beaucoup, beaucoup de formulaires, documents, projets administratifs en tout genre. La première période est chargée et lorsque l'on "débarque " sur un poste en ULIS il faut se plonger dans ces documents et respecter les délais  imposés par votre référent(e) MDPH.

    Les élèves d'ULIS relèvent tous de la MDPH, un dossier a donc déjà été établi.

    Le rôle de la coordonnatrice ULIS (ou du coordonnateur) est d'établir les éléments de mise en œuvre du PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation). Il est important de se renseigner auprès du portail académique de votre région. Une section ASH existe certainement et vous y trouverez les formulaires et les documents à remplir.

    Voici les documents de mise en œuvre du PPS de ma région.

    Télécharger « mode_d_emploi_mise_en_oeuvre_pps.pdf »

    Télécharger « MISE_EN_OEUVRE_PPS_ELEMENTAIRE.docx »

    Pour les compétences travaillées au sein du dispositif le ou la coordo doit rédiger des PPC (Projet Pédagogique Complémentaire).

    Voici les documents de ma région (encore une fois, attention, il est possible que les éléments diffèrent d'une région à l'autre)

    Télécharger « PROJET_PEDA_COMPLEMENTAIRE.docx »

    Télécharger « PROJET_PEDA_COMPLEMENTAIRE_maternelle.docx »

    PPS, PPC, GEVAS-CO ... Kézako???Pour finir, un projet de fonctionnement vous sera peut-être demandé. Quoi qu'il en soit, je trouve que la rédaction d'un tel type de projet permet d'avoir une vue d'ensemble de votre dispositif. J'ai donc pris le temps de le compléter avec soin. A l'issue de l'année, certaines académiques demande un rapport d'activité qui dresse le bilan de l'année écoulée.

    Voilà la trame que j'ai construite puisque ce document ne figure pas parmi les documents proposés par mon académie:

    Télécharger « Rapport d'activité.docx »

    Télécharger « projet_de_classe_ULIS_ecole vierge.doc »

    Les 3 documents ci-dessus (PPS, PPC et projet de fonctionnement) devront être complétés le plus vite possible (prenez le temps de connaitre vos élèves bien sûr!). C'est donc un travail conséquent à fournir lors du 1er trimestre.

    Les GEVAS-CO eux vous seront demandés tout au long de l'année et seront à compléter et à renvoyer à votre référent(e) MDPH quelques jours avant l'ESS (Equipe de Suivi de Scolarisation) de chaque élève. Pour les élèves relevant d'ULIS le GEVAS-CO à remplir est un réexamen (les GEVAS-CO première demande sont réservés aux enfants n'ayant encore soumis aucun dossier à la MDPH). Voici ces 2 documents:

    Télécharger « GEVASco_PREMIERE_DEMANDE vierge.pdf »

    Télécharger « GEVASCO_REEXAMEN vierge.pdf »

    PPS, PPC, GEVAS-CO ... Kézako???Afin de préparer au mieux une ESS, et afin de ne pas me perdre dans le fil de mes pensées, je rempli ce document préparatoire (juste avec quelques notes pour éviter de lire durant toute la réunion, ce qui peut être assez désagréable pour les personnes présentes)

     Télécharger « Doc préparatoire ESS.docx »

    Télécharger « Doc préparatoire ESS.pdf »

    Dès votre prise de fonction en ULIS, il est important de prendre contact avec la référente MDPH de votre secteur pour lui poser toutes les questions pratiques concernant le calendrier de remise de ces documents.

    Le GEVAS-CO ne doit pas être complété en totalité par le ou la coordo ULIS. Les parties à compléter peuvent différer d'une région à l'autre et là encore, la référente MDPH saura vous aiguiller.

    Voici un document intéressant qui pourra aider ceux et celles, dans l'enseignement spécialisé ou non, qui auront à compléter un jour ce type de document.

    Télécharger « Manuel_GEVASCO.pdf »   

    Télécharger « Procédure Gevasco.pdf »

    Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement d'une ESS et son rôle dans le parcours des élèves je vous conseille cette conférence dont voici le sommaire:

    PPS, PPC, GEVAS-CO ... Kézako???PPS, PPC, GEVAS-CO ... Kézako???

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour visionner cette conférence suivez le lien ci-dessous:

    https://slideplayer.fr/slide/1134469/

     

     

     

    Il est possible que votre inspecteur vous demande un jour l'avenant volet ULIS au projet d'école. Si tel est le cas, pas de panique, voici le lien vers le site d'une collègue qui a fait un travail remarquable à ce propos. J'ai, pour ma part, repris son document en l'adaptant à notre école. Merci à elle!!!

    C'est ici.... https://laclassedespetitsloupsencp.wordpress.com/2018/04/08/lavenant-volet-ulis-au-projet-decole/

     

    Pour plus d'information sur le dossier MDPH, consultez le site Service public à l'adresse suivante:

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R19993

    A titre informatif, voici le parcours d'un dossier à la MDPH

    PPS, PPC, GEVAS-CO ... Kézako???

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Lorsque nous avons décidé de mettre en place notre roues des centres d'autonomie, nous avons du faire face à un nombre conséquent de questionnements.

    - Et s'ils ne travaillent pas?

    - Et s'ils font encore et toujours le même atelier?

    - Et s'il choisissent des activités trop simples?

    - Et si je ne leur propose pas assez/trop d'ateliers différents?

    - Et comment faire pour garder une trace de ce qui aura été fait?

    - Et comment gérer le roulement des ateliers, et leur évaluation?

    Nous avons été très agréablement surpris dans l'ensemble par l'investissement et la bonne volonté dont on fait preuve les élèves, même les plus réfractaires!

    1. Et s'ils ne travaillent pas? En fait tout le monde travaille, mais à son rythme, avec des pauses parfois. wink2 Les premières semaines, les élèves avaient besoin de toute la matinée pour achever leurs activités, mais très vite certains ont commencé à me dire à la récré, "j'ai fini ma roue maitresse"! Il a donc fallu adapter et proposer des activités parallèles (et pour les motiver à faire ce travail en plus, ils pouvaient obtenir des points pour leur privilèges (je vous expliquerai bientôt mon système de gestion du comportement). Dans ce type d'organisation, il faut accepter que tous les élèves ne soient pas actifs. Certains prennent parfois le temps de regarder les copains, de ne rien faire, de se balader un peu etc... Il est nécessaire de leur faire confiance et de les laisser gérer leur temps. Les deux seules règles étant de finir les activités avant midi et de ne pas déranger ceux qui travaillent. Ils se remettent très vite au travail même si certains ont parfois besoin qu'on les rappelle à l'ordre de temps en temps bien sûr.

    2. Et s'ils font encore et toujours le même atelier? La aussi, il y a eu quelques abus au début (l'atelier de manipulation autour des circuits électriques a attiré beaucoup de monde lol). Mais dans l'ensemble, ils entendent lorsqu'on leur demande de changer un peu. Mais j'ai choisi de les laisser recommencer souvent parce que c'est aussi dans la répétition que l'on apprend... De toute façon, à chaque période, de nouveaux ateliers sont proposés et certains sont "retirés des rayons"!

    3. Et s'ils choisissent des activités trop simples? Gros problème que celui-ci en effet! Il est très difficile pour les élèves de mesurer leurs capacités. Nombre d'entre eux manque de confiance et pense ne pas pouvoir faire telle ou telle activité. D'autres se sentent rassurer de pouvoir réaliser une activité dans laquelle ils sont en réussite. J'ai donc classer les élèves par niveau en maths et en Les obstacles à dépasser pour conduire les élèves vers un travail autonome réfléchifrançais. Les niveaux vont de 1 à 4 et bien sur, un élève peut être niveau 2 en français mais niveau 4 en maths.

    Ce tableau sert à les guider dans leur choix mais je laisse aussi la liberté à ceux qui le souhaitent de refaire une activité d'un niveau plus simple de temps en temps (pour renforcer la confiance en soi) ou d'un niveau supérieur (pour les encourager à prendre des risques et à se lancer des défis personnels.)

     

    4. Et si je ne leur propose pas assez/trop d'ateliers différents? Je suis de toute façon limitée par l'espace et mon nombre de boites de rangement, donc je ne peux pas multiplier les activités à l'infini. Pour éviter de tourner en rond autour d'un nombre trop restreints d'activités, je privilégie des ateliers évolutifs. Pour la plupart, ils peuvent se décliner ou se détourner de plusieurs façons. (les étiquettes de mots d'un même atelier peuvent servir à plusieurs compétences: classer en fonction de l'initiale, en fonction du nombre de syllabes, les copier dans une autre écriture etc....) Et dans tous les cas, les collègues PE qui partagent sur le net fourmillent d'idées formidables! Je n'ai que l'embarras du choix!

    5. Et comment faire pour garder une trace de ce qui a été fait? Nous avons choisi de mettre en place un cahier unique qui réunit l'ensemble des activités faites en autonomie. On peut donc y trouver des sciences, des maths, de la lecture, des dessins etc... A l'intérieur de la couverture du cahier, j'ai collé une enveloppe dans laquelle les élèves peuvent glisser quelques étiquettes correspondant aux ateliers de manipulation qu'ils auront fait dans la matinée. J'exige une trace écrite plus ou moins longue en fonction des niveaux. Lorsque je présente les nouveaux ateliers en début de période, on définit ensemble quelle trace écrite on peut lui associer. Pour les activités de manipulation (type constructions en volumes), un appareil photo est à leur disposition dans la classe. A midi, lorsque tout le monde est parti, je prends tous mes cahiers et je photocopie les étiquettes que chacun a placé dans l'enveloppe. Ces étiquettes seront collées dans le cahier à côté des traces écrites correspondantes (par les AVS ou moi, ou par les élèves lorsqu'ils sont prêts)

    Les obstacles à dépasser pour conduire les élèves vers un travail autonome réfléchi Les obstacles à dépasser pour conduire les élèves vers un travail autonome réfléchi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    6. Et comment faire pour gérer le roulement des ateliers et leur évaluation? Bon ça j'avoue, c'est un peu l'usine à gaz! A midi, au moment où je photocopie le travail de la matinée j'en profite pour consigner dans un cahier ce que chacun à fait (un petit trait droit pour un atelier convenablement réalisé; un petit trait ondulé pour un atelier qui demande encore à être travaillé). Dans ce même cahier, au surligneur, je définie quel atelier sera mis en rayon et pour quels élèves. Un code couleur par période. Difficile à expliquer alors je vous joins une petite photo de mon bazar coloré!

    Les obstacles à dépasser pour conduire les élèves vers un travail autonome réfléchi Page de gauche: une colonne avec les compétences travaillées et sur les autres colonnes la ou les photos des ateliers (de gauche à droite selon le niveau de difficulté)

    Page de droite: une colonne par élève (la première étant pour mon élève avec TSA donc peu concerné par ce fonctionnement). Je colorie en vert les ateliers présentés en P1 dans la colonne des élèves concernés puis j'ajoute mes traits au fil de la période. Une autre couleur pour la période 2 et ainsi de suite. Le 4e atelier a été retiré des rayons fin de période 1 c'est pour ça qu'il est moins coloré. Certains ateliers sont donc restés "en rayon" mais ne concernent plus le même groupe d'enfants entre la période 2 et la période 3 par exemple.

     

    Pin It

    15 commentaires
  • Les élèves réalisent en autonomie les activités imposées par leur "roue" (Cf. article sur la roue des centres d'autonomie

    Afin d'avoir une vue d'ensemble de ce que tout mon petit monde fait et afin de pouvoir m'assurer que chacun à bien réalisé son contrat de journée, chacun porte autour du cou un ticket de validation accroché à un cordon (j'ai récupéré les miens dans une mairie après une manifestation). A chaque fois qu'une activité est validée, les enfants font poinçonner leur ticket pour validation. (perforatrice à 1 trou que l'on trouve facilement sur les sites de scrapbooking par exemple)

    Comment fair valider son travail en autonomie?Comment fair valider son travail en autonomie?

    Pour qu'une activité soit "validée" les loustics doivent faire valoir quelques conditions que j'ai consigné sur un affichage de référence placé à côté de la roue.

    Comment faire valider un atelier ? 

    -   L’activité que j’ai choisie est adaptée à mon niveau.

    -   J’ai laissé une trace de mon travail dans mon cahier.

    -   Ma trace écrite est soignée et mon travail achevé.

    -   Mon atelier est complet et je l’ai rangé à SA place.

    Parfait !

    Je peux faire poinçonner mon ticket de validationComment fair valider son travail en autonomie?

    Télécharger « Comment faire valider un atelier.docx »

    Télécharger « Tickets de validation.pdf »

    Pin It

    votre commentaire
  • Lorsque, avec mes super collègues, nous avons décidé de changer nos classes en nous inspirant des centres d'autonomie de Debbie Diller, j'ai fais de nombreux essais avant d'arriver à une organisation qui convienne véritablement à mon groupe et à mon équipe (mes AVS et moi). J'ai tout d'abord tester le plan de travail. Mais dans "plan de travail" il y a"travail" et donc contrainte, école...ce qui peut suffire à braquer nombre de mes loustics.

    Les plans de travail étaient souvent inachevés, les élèves comparaient leurs plans entre eux et certains trouvaient que tel ou tel camarade avait des choses plus simples ou plus sympa à faire. Difficile de mettre tout le monde d'accord dans une classe où chacun doit travailler des compétences différentes. De plus, le plan de travail à la semaine semblait décourageant pour nombre d'entre eux.

    J'ai donc décidé de faire un plan de travail collectif et quotidien sous forme de roue. Chaque jour les élèves se voient attribué 3 La roue des centres d'autonomiecouleurs correspondant aux 3 domaines qu'ils devront travailler dans la journée (français; nombres et calculs; grandeurs et mesures; QLM; écriture; arts).

    Si, en face de son prénom, l'élève a du bleu, du orange et du noir, il devra, dans l'ordre de son choix, réaliser une activité de numération ou de calcul, une activité d'écriture et une activité QLM. Ces activités doivent être réalisées dans la matinée.

    Les étoiles indiquent les élèves responsables du rangement des espaces en fin de journée. Les petits points blancs indiquent les activités qui doivent être faites en double (et oui! au bout de quelques mois mes loustics avaient tellement pris le pli, que la roue était terminée avant la récré, du coup, il a fallu doubler certaines activités!)

    Les activités proposées sont rangées au niveau des espaces de la classe. Un espace dédié pour chaque domaine figurant sur la roue.

    L'espace Questionner le monde (noir)                            L'espace de géométrie (vert)                      
     

    La roue des centres d'autonomie       La roue des centres d'autonomie                                                                    

     

                            L'espace des arts (jaune).

                       Le reste du matériel est sous la table...

    La roue des centres d'autonomie

     

     

     

     

    L'espace d'écriture (orange)                                               L'espace des nombres et calculs et de français

    La roue des centres d'autonomie La roue des centres d'autonomie

     

     

    Dans les pochettes murales, les activités sont rangées par ordre croissant de difficulté. Plus on monte, plus c'est difficile. (Du niveau 1 au niveau 4)

    Les élèves doivent donc prendre une activité correspondant à une des couleurs de leur roue, mais ils doivent également choisir une activité adaptée à leur niveau. En effet, dans les différents espaces (particulièrement dans ceux de français et de numération), les niveaux sont multiples pour permettre à tous de trouver chaussure à son pied.

    Pour connaitre leur niveau en français et en maths les élèves peuvent se référer à cet affichage afin de sélectionner la bonne La roue des centres d'autonomieactivité. Un élève peut être niveau 2 en maths mais niveau 3 en français. Cet affichage évolue au fur et à mesure des progrès de chacun bien sûr.

     

    Au départ de mes réflexions, les élèves devaient rester dans l'espace correspondant pour réaliser l'activité. Mais en fait cela ne me convenait pas et, la classe flexible nous tendait les bras (voir mon aménagement ICI ) . Désormais, les élèves prennent l'activité de la bonne couleur et du bon niveau et s'installent où ils veulent en respectant les camarades et leurs propres activités.

    J'ai découper le bas de mes rangements muraux (prévu au départ pour être fixés sur une porte, je les voulais à hauteur des enfants). J'ai donc pu obtenir 2 rangements supplémentaires. J'ai fixé l'un au dos du meuble de géométrie (vers le coin d'écoute) et un autre sur la porte qui relie ma salle à celle d'à côté.

    J'ai même pu y ranger tous mes dés qui permettent des activités en binômes autour de nombreuses notions

    La roue des centres d'autonomie

    Ces activités sont réalisées en autonomie mais sous la supervision de mon AVS-co (sans qui cette organisation serait compromise) qui se montre disponible pour aider à choisir une activité, expliquer une consigne, accompagner etc...

    Pour plus de détail sur le travail des élèves lors de ces temps d'autonomie, lisez l'article les-obstacles-a-depasser-pour-conduire-les-eleves-vers-un-travail-auto-a144552336

    Et je profite de cet article pour remercier l'ensemble des PE qui partage leur incroyable travail sur le net, sans qui je n'aurais jamais pu mettre en place ce fonctionnement aussi rapidement! MERCI A VOUS TOUS!!!!

    Certains d'entre vous ont mis en place ce système de roue adaptée à leur propre dispositif. Yelle nous propose sa version de la roue des ateliers autonomes, où elle a choisi de faire travailler ses élèves en binôme.

    Voici le document qu'elle a accepté de nous partager. MERCI à elle!

    Télécharger « roue-des-ateliersYELLE.pptx »

     

    Pin It

    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique