• C'est bientôt la rentrée et vous êtes PE dans l'ordinaire et un élève relevant d'Ulis est inscrit dans votre classe...?

    Vous êtes coordo ULIS et vous cherchez une manière de rassurer vos collègues sur la prise en charge de nos loulous...?

    Alors foncez voir le superbe article d'O-dys-e!!!

    http://o-dys-e.eklablog.fr/au-secours-j-accueille-un-eleve-d-ulis-dans-ma-classe-a146697792


    2 commentaires
  • Au moment de faire les emplois du temps, la question des inclusions se pose, mais également la question des accompagnements par l'AESH ou des moments de co-intervention ou de co-enseignement.

    A la fin de l'année, au moment des répartitions faites en équipe, j'annonce quelles inclusions j'envisage pour quel élève (je connais déjà une grande partie de mon groupe...). Les collègues concernés sont donc consultés pour établir des projets d'inclusion cohérents. Quel élève profiterait de quels apprentissages, quels élèves auraient besoin d'un accompagnement humain etc.

    J'ai la chance d'avoir une équipe très à l'écoute et qui se montre très arrangeante pour les emplois du temps. Les enseignants du cycle 2 harmonisent leurs créneaux de manière à faciliter les inclusions mais aussi les décloisonnements et les co-intervention.

    Je peux donc très vite établir un premier jet d'emploi du temps pour le dispositif. Il sera bien sur modifié et ajusté régulièrement (ne serait-ce que parce que les créneaux des interventions en EPS n'ont pas été fixés).

    Voilà en gros ce que ça donne pour l'instant:

    Les différentes formes d'interventionOn peut y trouver quatre formes de prises en charge:

    - avec le groupe au complet,  parce que ça m'arrive de les garder tous pour travailler sur des projets (ou en arts visuels parce que c'est un domaine que j'aime explorer avec eux)

    - avec un petit groupe de quelques enfants seulement du dispositif  (les autres pendant ce temps-là sont en inclusion). Le groupe est donc variable avec des arrivées et des sorties à divers moments de la journée.

    - les temps de co- intervention: je prends les enfants qui sont encore avec moi dans le dispositif (ceux qui sont en inclusion y restent bien évidemment) et avec ces élèves je rejoins la classe d'une de mes collègues.  Nous sommes deux pour animer une séance. L'année dernière ça a pris la forme d'un projet autour des jeux de société mais également les séances de chant chorale et de jeux rythmiques. Pour l'année à venir, certaines séances d'EMC sont prévues en co-intervention.

    - les temps de co-enseignement (ce qui figurent les lundis et jeudis sur mon emploi du temps en jaune). La plupart de mes élèves est en inclusion sur ce créneau (merci aux collègues d'avoir accepter d'uniformiser ces 2 créneaux!) Mon AESH accompagne 2 loulous en CE1. Durant ces séances je vais prendre la moitié du groupe de CP CE1 de ma collègue,  elle prendra l'autre moitié du groupe. Ces séances nous permettent  de dédoubler une classe (en y ajoutant 4 élèves du dispositif) et de pouvoir travailler sur des ateliers de 7 élèves environ et ainsi de pouvoir favoriser la parole, la manipulation et l'expérimentation. Je ne mets en place ce type de prise en charge que si les enfants qui m'accompagnent ont leur place dans cette classe et qu'elle correspond à leur niveau.

    Les différentes formes d'intervention

    Il m'arrive également de prendre certains élèves des classes de mes collègues au sein du dispositif.(ce que certains nomment des inclusions inversées) Nous sommes très prudents avec cette forme de prise en charge car les parents ne sont pas prêts à entendre que leur enfant est venu travailler "en ulis". L'idée est souvent de mettre en place des ateliers d'écriture avec quelques élèves du dispositif et quelques élèves d'une autre classe (le travail sur le journal de l'école sera la forme retenue pour l'année prochaine.) Ainsi tous les élèves pourront participer à ce journal à divers moments de l'année (en fonction des sorties, des événements, des activités mises en place).

    Dans le cadre des ateliers d'écriture, les élèves des autres classes pourront s'inscrire sur la feuille que vous voyez à gauche. Par groupe de 5, ils me proposent un thème pour leur article et ils viennent le rédiger au sein du dispositif, tous les vendredis en début d'après-midi.

    2 élèves de CM1-CM2 tiendront le rôle de rédacteur en chef chaque semaine.

     

    Depuis la rédaction de cet article, les temps de co-intervention ont augmenté. Je travaille désormais avec mes collègues tous les après-midi. Nous avons choisi d'axer nos actions à partir de différents projets:

    - le projet de sensibilisation au handicap

    - la chorale et les ateliers de jeux rythmiques

    - les ateliers plastiques

    - les ateliers d'écriture à partir d'un journal d'école

    - l'animation d'un café des parents

    - le projet autour du marché de compétences

    - les séances de QLM pour lesquelles on travaille en petits groupes avec l'aide de la PDMQDC

     

    Trouvé dans les documents fournis par la DSDEN de Meurthe et Moselle à propos du projet de fonctionnement de l'ULIS (Académie de Nancy-Metz), voici un petit récapitulatif des différentes formes d'inclusions qui peuvent être mise en place:

    Les différentes formes d'intervention

     Vous trouverez le document complet ICI: http://www4.ac-nancy-metz.fr/ia54-gtd/handiscol-ash/spip.php?article855&fbclid=IwAR2FiNkMtDKI_IbDfkVrvpRcbpA2xI8q9TQf0HoiiYyGqIODzYyNJrbjOqA

     Je ne suis pas une enseignante de RASED, pas question donc pour moi de fonctionner exclusivement de la sorte en sortant pour quelques séances les élèves de leur classe. je ne suis pas non plus PDMQDC, ni l'AVS qui serait là pour accompagner un élève dans une autre classe. Proposer diverses prises en charge permet de s'adapter aux besoins des élèves mais également de favoriser des inclusions plus "accompagnées". Le travail en équipe joue un rôle essentiel et je mesure la chance que j'ai d'avoir une équipe aussi investie que la mienne....

    Je rajoute ici une petite infographie sur les missions du coordo...

    Les différentes formes d'intervention

     

    Pin It

    13 commentaires
  • En cette fin d'année, il faut se pencher sur l'année suivante en commençant par passer les commandes mais aussi en établissant la liste des fournitures à demander aux parents.

    Les élèves relevant du dispositif ULIS seront en partie inclus dans les classe de mes collègues, c'est pourquoi la liste de fournitures que je demande aux parents se résume exclusivement au matériel de base: petit matériel, chaussure de sport, classeur, mouchoirs etc... Pour le matériel nécessaire lors des inclusions, les collègues fournissent les cahiers et fichiers.

    Liste du matériel

    Le petit matériel est mis en commun au sein du dispositif mais une partie est répartie dans les trousses comme "matériel de voyage" pour les inclusions.

    En commande de rentrée pour le fonctionnement au sein du dispositif je commande:

    1. Des cahiers petits formats:

    - un pour les traces écrites des activités autonomes

    - un vert qui sert de cahier d'entrainement (pour les activités dirigées)

    - un jaune pour les poésies, les chants (j'anime la chorale avec ma collège de la classe de CE1-CE2) et l'histoire de l'art.

    - un rouge pour les textes à lire à la maison

    - un gris comme cahier de liaison

    - un petit cahier à l'italienne pour l'écriture des plus jeunes

    2. Un grand cahier24/32 avec des pages entièrement blanches. Il me sert de cahier de progrès. C'est dans ce cahier que je colle les villages de réussites de mes loulous. (les élèves le conservent d'une année sur l'autre)

     

    Le reste de ma commande est constitué du matériel de base de l'enseignant: punaises, Patafix, matériel d'arts plastiques, feutres Velleda, vernis colle, réserve de feutres, crayons de couleur, crayon de papier et stylos...et tout ce qui me fait de l’œil dans le catalogue!

    MODIFICATION: A compter de cette année, les élèves relevant du dispositif n'auront plus de liste "à part". Chacun aura la liste de matériel de la classe dans laquelle il est en inclusion. Pour le matériel utilisé dans le dispositif, c'est l'école qui fournit le matériel et j'irai "piquer" des trucs chez les collègues (boites de mouchoirs, colle etc...)

    J'ai pour cela commandé:

    - un cahier à sections pour tout le travail fait en ULIS

    - un petit cahier pour coller les lectures (lectures qui seront données à relire le soir à la maison)

    - un petit carnet pour les mots d'orthographe

    - du petit matériel (feutres, crayons etc...)

    Pin It

    3 commentaires
  • Voilà près de 2 ans que je travaille avec un système de roue pour les activités autonomes (voir l'article ici: la roue des centres d'autonomie)

    Mes élèves étant maintenant bien rodés à ce système, certains se baladent en classe à partir de 11h, discutent, jouent etc...et me justifient leur inactivité en me disant "ben quoi, j'ai fini ma roue!"

    J'ai donc décidé de proposer à ces petits malins des activités complémentaires sous forme de plan de travail, non plus quotidien, mais à la semaine. J'avais déjà expérimenté le plan de travail hebdomadaire mais sans grand succès. C'est pourquoi, j'ai choisi d'y mettre des activités d'entrainement simples que je donnais déjà de manière moins formelle à ceux qui avait achevé leur roue. J'y ai ajouté les activités données par les collègues des classes d'inclusion ainsi que les illustrations des poésies pour lesquelles je n'avais pas envie de libérer un créneau spécifique (on court déjà bien assez après le temps pour parvenir à faire tout le reste)

    Je leur propose également de s'entrainer à la lecture fluence ou encore à la révision de l'orthographe des mots de leur cahier bleu (largement inspirée de l'échelle de mots de chez Pirouette édition). Ce travail est souvent proposé en travail à la maison, mais la plupart d'entre eux n'ouvre pas leur sac en rentrant le soir...donc un temps dédié au sein du dispositif leur sera certainement plus profitable.

    Activités complémentaires 

    yes Pour télécharger le document c'est par ici... cool

    Télécharger « Activités complémentaires.docx »

     

    Lorsque l'élève termine une activité, il colorie la case correspondante. Je fais de même dans la case de droite une fois que j'ai vérifié et validé l'activité.

    Si toutes les activités ont été coloriées à la fin de la semaine, l'élève gagne un Ronflex (voir l'article sur la gestion du comportement)

    Pin It

    votre commentaire
  • Afin de centraliser toutes les informations concernant un élève, j'ai réalisé cette fiche de profil.

    Elle peut être transmise aux collègues qui accueillent l'enfant, mais peut également servir à un éventuel remplaçant.

    J'y consigne des observations succinctes ainsi que des comptes rendus des réunions avec la famille...tous ces éléments me seront utiles au moment de l'ESS.

    Fiche de profil cool Pour télécharger c'est par ici... yes

    Télécharger « FICHE PROFIL de.docx »

     

     

     

     

     

    Beaucoup d'entre vous m'ont demandé quelle distinction je faisais entre classe de référence et classe d’accueil. Comme souvent, certaines choses diffèrent d'une académie à l'autre, mais j'ai conservé cette appellation car lorsqu'un élève d'âge CM1 arrive dans notre établissement, ma directrice l'inscrira en classe de référence en CM1. Pour autant je ne ferais peut-être/sûrement pas d'inclusion exclusive en CM1. Le niveau de cet élève lui permettra peut-être d'être inclus en CE2, ce que je nommerai dès-lors sa classe d'accueil.

    Le texte du BO dit que la classe de référence correspond "approximativement" à la classe d'âge....je comprends donc que je peux faire des inclusions sur un niveau inférieur... (sans metre un élève de CM1 en CP évidemment).ce que certains IEN refusent.

    Je vous retranscris ici une conversation que j'ai eu avec une collègue qui est confronté à la rigidité de sa hiérarchie...je sais que mon commentaire peut susciter la polémique mais je vous partage ici, mon ressenti. Après 14 années de bons et loyaux services, il y a des valeurs que je ne suis pas prête à renier... je me sens comme dans ce petit village d’irréductibles gaulois...qui résistent encore et toujours à l'envahisseur. Des circulaires, des textes, où l'inclusion se raisonne en terme de classe d'âge, de dispositif, de coordonnateur. J'espère être plus enseignante spé que coordo, j'espère faire passer leurs besoins et leur bien-être avant les circulaires...je me sens pousser des moustaches et des tresses sous mon casque gaulois.

    Je sais que certains sont obligés d'inclure dans la classe d'âge. Je trouve qu'on marche sur la tête sous prétexte d'inclusion. Je suis une vieille bique sûrement mais je ne ferai rien qui mette mes loulous dans une situation inadaptée. Les adaptations pour certains sont suffisantes, alléger les attentes aussi mais dans l'ensemble ces enfants peinent à suivre le rythme de l'ordinaire, le grand groupe, la consigne collective, la gestion du matériel, ont besoin d'une présence forte de l'adulte, de beaucoup de manipulations....bref ce que que l'ordinaire de leur classe d'âge ne peut pas offrir avec 27 autres loulous.

    Je suis favorables aux inclusions, 2 des miens le sont à 100% et dans leur classe de référence (mais ça reste à la marge et impossible pour d'autres). Mais lorsque l'on dit aux parents de faire un dossier MDPH pour une orientation en ULIS et que l'année d'après le gamin est toujours dans sa classe mais avec des temps de regroupements en ULIS, est-on vraiment sérieux? Ces enfants ont besoin qu'on leur accorde du temps, qu'on les réconcilie pour certains avec leur image d'eux-mêmes en tant qu'apprenant, qu'on respecte leur rythme d'apprentissage, leurs capacités de mémorisation, de concentration, d'attention... bref, pas qu'on les bouscule et qu'on les mette dans les jolies cases d'un système qui ne leur convient visiblement pas... Ils ne s'en sortent pas dans l'ordinaire? Ils sont en souffrance dans l'ordinaire? ...et bien mettons les tout de même dans l'ordinaire. Je grossis le trait bien sûr.... Mais je voudrais simplement que l'on ne perde pas de vue que ces loulous sont tous très différents et que chacun à besoin que prenne en compte ses particularités...ne parle-t-on pas de Projet Personnalisé de Scolarisation??? Que devient-il lorsqu'on impose à tous la même logique?

    Voilà, je ne vais certainement pas faire l'unanimité en écrivant cela, mais je regrette, je ne me renierai pas pour une circulaire qui changera dans 3 ans...mes élèves et mes missions elles, ne changent pas....

    Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique